GS1_gsimard-atomrace.com_4518

Québec Arbres propose d’aménager la ville pour la santé des citoyens

Communiqué de presse – Pour diffusion immédiate

Schéma d’aménagement et de développement

Québec Arbres propose d’aménager la ville pour la santé des citoyens

 

Québec, le 14 juin 2016 – Lors de la consultation publique tenue aujourd’hui, Québec Arbres a proposé d’aménager la ville pour la santé des citoyens. La présence d’arbres urbains et de promenades urbaines vertes répartie sur le territoire urbanisé protège la population contre les maladies cardiaques, les problèmes respiratoires chroniques, l’obésité, le diabète, l’hypertension, le cancer et les maladies mentales.

Rappelons que la pollution atmosphérique cause plus de 300 décès prématurés par année ce, juste dans la communauté de Québec, soit environ 6 fois plus que le nombre de décès annuels par accidents de la route. Les arbres urbains peuvent capter jusqu’à 61% des polluants atmosphériques.

« Plusieurs études médicales démontrent, qu’en captant les polluants atmosphériques et en climatisant la ville, les arbres urbains protègent contre les maladies cardiovasculaires et respiratoires. De plus, leur présence rend les milieux de vie plus attrayants et incite les gens à faire de l’exercice ce qui a un effet positif sur les maladies liées à la sédentarité comme l’obésité, le diabète, l’hypertension et certains cancers, » explique Johanne Elsener, présidente de Québec Arbres. « Finalement, la présence d’arbres urbains diminue le stress et la dépression chez la population, c’est pourquoi nous avons recommandé ce virage avant-gardiste que plusieurs villes soucieuses de la santé de leurs citoyens ont adopté. »

Le tissu formé par l’ensemble des arbres urbains et des promenades urbaines vertes s’appelle, en termes urbanistiques, une trame verte de proximité. Pour aménager un trame verte de proximité, les villes se fixent trois objectifs principaux: d’abord des cibles en termes d’indice de canopée : 40% serait l’idéal selon les experts de la Ville de Toronto; ensuite, un pourcentage minimal du territoire protégé sous forme de milieux naturels d’intérêt : 12% est un minimum adopté par plusieurs villes et; une distance maximale entre un espace vert arboré et chaque citoyen de la ville : au plus 5 minutes de marche, comme l’objectif de Vancouver.

Pour information :

Johanne Elsener, présidente

Tél. 418-651-0505
Cell. 418-670-8580
jelsener@live.ca.
www.quebecarbres.org

logos-milieux-de-vie-en-tete

Invitation à la conférence de presse de lancement du projet Milieux de vie en santé – 21 avril 2016

 

milieux-de-vie-en-sante

Bonjour,

Nature Québec et ses partenaires, l’Association forestière des deux rives (AF2R), les AmiEs de la Terre de Québec, le Conseil régional de l’environnement de la Capitale-Nationale, Québec Arbres et Vivre en Ville sont heureux de vous convier au lancement du projet Milieux de vie en santé.

Alors que les données médicales lient maladies cardiovasculaires et pulmonaires à la mauvaise qualité de l’air et à la détérioration de l’environnement, l’équipe de Milieux de vie en santé se lance comme objectif d’améliorer la qualité des milieux de vie de la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ) par un aménagement urbain favorable à la santé pour tous. Pour cela, plusieurs stratégies seront déployées pour reverdir notre territoire et lutter contre les îlots de chaleur urbains et la pollution atmosphérique.

Conférence de presse Milieux de vie en santé
Jeudi 21 avril 2016
De 10 h à 11 h

Auditorium de l’Édifice Sacré-Cœur
1, avenue du Sacré-Cœur
Québec (Québec) G1N 2W1

Prendront la parole :
Christian Simard, directeur général de Nature Québec
Un(e) représentant(e) de la Ville de Québec
Dr Horacio Arruda, directeur national de santé publique et sous-ministre adjoint au Ministère de la Santé et des Services sociaux
Guy Dumoulin de la Ville de Lévis
Dominique Maltais, double médaillée Olympique en snowboardcross

Maître de conférence : Cyril Frazao, coordonnateur Milieux de vie en santé

Le projet Milieux de vie en santé est coordonné par Nature Québec et financé par le Fonds vert dans le cadre du volet santé du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques du gouvernement du Québec.

Nous serions honorés de votre présence à ce lancement. Merci de confirmer votre présence avant le 19 avril 2016 à midi auprès de madame Hélène Schmitt à helene.schmitt@naturequebec.org ou au 418 648-2104, poste 2094.

Veuillez agréer l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Cyril Frazao
Coordonnateur du projet Milieux de vie en santé
Nature Québec

carte_composantes_g

PPU de Sillery – Des experts contestent sa validité

Communiqué de presse – Pour diffusion immédiate

Québec, le 16 mars 2016 – Après analyse, trois experts en urbanisme, en patrimoine et en histoire concluent que le Plan particulier d’urbanisme de Sillery n’est pas conforme au Schéma d’aménagement de la Communauté urbaine de Québec. Leur avis d’expert sera présenté dans le cadre de l’audience de la Commission municipale du Québec qui se tiendra les 16 et 17 mars (voir au bas du communiqué pour lieu de l’audiennce) à la suite d’une plainte déposée par quatre groupes de citoyens en janvier 2016. Les avis et analyse sont ci-joints.

Largement diplômés et cumulant de nombreuses années d’expérience en urbanisme, en patrimoine et en histoire, les trois experts, dont la compétence fut reconnue par de nombreux prix, sont :

Marcel Junius, architecte et urbaniste émérite

Successivement :

  • Directeur général du patrimoine, Ministère des Affaires culturelles
  • Président de la Commission des biens culturels, gouvernement du Québec
  • Président du Conseil de la conservation et de l’environnement, M. Env., gouvernement du Québec
  • Directeur général de la XVIe Conférence générale, Conseil international des musées ICOM-Québec, 1992
  • Expert invité par l’UNESCO pour l’élaboration de la recommandation concernant la sauvegarde des quartiers, villes et sites historiques et leur intégration dans un environnement moderne, Varsovie, 1976, Nairobi 1976
  • Expert auprès du Conseil de l’Europe pour la sauvegarde du patrimoine, Bruxelles, 2003
  • Secrétaire général et cofondateur de l’organisation des villes du patrimoine mondial
  • Président honoraire Héritage Québec
  • Vice-président de la Fondation patrimoine historique international Canada
  • Médaille de reconnaissance Ville de Québec, 2001
  • Prix Gérard-Morisset pour le patrimoine, 2003
  • Officier de l’Ordre du Canada, 2005
  • Chevalier de l’Ordre national du Québec, 2007
  • Officier de l’Ordre de la couronne, Belgique 2009

Michel Bonnette, BArch, OUQ

Successivement :

  • Membre de l’Ordre des urbanistes du Québec
  • Directeur du programme de restauration et mise en valeur du Vieux-Québec à la Ville de Québec (1978-1993)
  • Directeur scientifique, Organisation des villes du patrimoine mondial (1993-2003)
  • Membre honoraire et vice-président du Comité international de l’ICOMOS sur les villes et villages historiques (2002-2012)
  • Président du Conseil international des monuments et sites – ICOMOS Canada (2002-2006)
  • Président de l’Assemblée générale du Conseil international des monuments et sites – ICOMOS (2008)
  • Chargé de mission de l’UNESCO pour l’inscription de sites urbains sur la liste du patrimoine mondial (Savannah, USA – Diamantina, Brésil – Liverpool, UK)
  • Récipiendaire de la médaille de la Fondation Romualdo del Bianco, Florence, Italie (2009)
  • Récipiendaire de la médaille Hans-Blumenfeld (OUQ – 2003)
  • Vice-président d’Héritage Québec
  • Président du Fonds boursier en patrimoine culturel 2008

Michel Lessard, L.L. Histoire avec mineure en sociologie et anthropologie, M.A. Arts et traditions s populaires, Ph. D. en Histoire de l’Art, diplôme d’École Normale Supérieure (D.E.S), B.A., Historien

Successivement :

  • Professeur titulaire en Histoire de l’Art, Université du Québec à Montréal (UQAM)
  • Directeur du module en Histoire de l’Art, Université du Québec à Montréal (UQAM)
  • Auteur, coréalisateur et concepteur-scénariste pour Radio-Canada et l’Office national du film
  • Communicateur culturel
  • Vice-président du Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM)
  • Prix Gérard Morisset, 1996,
  • Prix d’honneur de la Fondation Héritage Canada
  • Prix-Robert-Lionel-Séguin
  • Prix du Conseil des Monuments et Sites du Québec

L’audience de la Commission municipale du Québec se tiendra à :

Endroit: 10, rue Pierre-Olivier-Chauveau

Salle 1.12 (Ministère des Finances)

Québec

Dates: le mercredi 16 mars 2016

le jeudi 17 mars 2016

Heure: 9h30

Pièces jointes

Source

Héritage Québec

Société d’histoire de Sillery

 

matv-entrevue-johanne-elsener

La Vision de la protection et de la mise en valeur de la forêt urbaine de la ville de Québec commenté par Johanne Elsener

Voici le lien vers l’entrevue complète à propos de la « Vision de la protection et de la mise en valeur de la forêt urbaine de la ville de Québec« .

On y retrouve Johanne Elsener, Suzanne Hardy (http://enracinart.org) et le Dr. Pierre Gosselin.

MISE À JOUR QUÉBEC MAtv – Vidéo: MISE À JOUR QUÉBEC | ÉMISSION DU 25-02-16 Québec – Mes émissions | MAtv.ca

matv-entrevue-johanne-elsener

http://matv.ca/quebec/mes-emissions/mise-a-jour-quebec/videos/4760877858001

Bravo à vous tous pour vos explications au grand public afin de les sensibiliser à l’importance de ces arbres matures si importants lors des périodes de chaleur intense…

quebec-arbres-5156

Appui du conseil de quartier de Saint-Sacrement aux 8 recommandations de Québec Arbres visant à protéger la santé des citoyens

Bonjour Mme Elsener,

Merci pour votre courriel. Le conseil de quartier de Saint-Sacrement vient d’adopter une résolution et un mémoire en réaction au document de la Ville de Québec intitulé : « Place aux arbres. Vision de la protection et de la mise en valeur de la forêt urbaine 2015-2025 », Nous constatons, avec intérêt, que certaines des propositions contenues dans votre mémoire rejoignent celles du conseil.

Nous souhaitons la contribution de Québec Arbres sur la problématique de la forêt urbaine dans le secteur du Pôle Urbain Belvédère. Nous vous invitons donc à participer activement dans le Programme Particulier d’Urbanisme (PPU) en cours du Pôle Urbain Belvédère qui fera l’objet d’une présentation aux citoyens de Montcalm, Sillery et St-Sacrement dans les prochains mois. La conservation des grandes allées d’arbres matures et ceux de la Côte Sainte-Geneviève est primordial dans les développements à venir.

Trouvez en pièce jointe le mémoire adopté par le Conseil de Quartier St-Sacrement discuté plus-haut, ainsi qu’annexé à la lettre jointe, l’extrait de Procès-Verbal du Conseil de Quartier St-Sacrement concernant la forêt urbaine.

Cordiales salutations,

Conseil de Quartier St-Sacrement

 

conference-de-presse-hjohanne-elsener

Québec Arbres émet 8 recommandations pour mieux protéger la santé des citoyens

Communiqué de presse – Pour diffusion immédiate

Vision de l’arbre de la Ville de Québec

Québec, le 5 février 2016 – Pour mieux protéger la santé des citoyens, Québec Arbres a transmis à la Ville de Québec huit recommandations faites par ses experts dans le cadre du sondage sur la Vision de l’arbre (mémoire intégral). Parmi celles-ci, on retrouve une hausse de l’objectif de canopée à 40%, un resserrement de la règlementation municipale, une cartographie détaillée des futures plantations et promenades urbaines vertes, l’octroi d’un financement adéquat et l’éducation des professionnels de la construction, de l’aménagement et de la voirie.

Rappelons que la pollution atmosphérique à Québec est responsable de plus de 300 décès prématurés par an et de plus de 500 000 jours de symptômes respiratoires aigus par an dans la communauté urbaine de Québec. De nombreuses études scientifiques ont démontré qu’en captant les polluants atmosphériques, les arbres urbains protègent les citoyens contre les maladies cardiovasculaires et les problèmes respiratoires.

Depuis la publication de ces études scientifiques, plusieurs villes à travers le monde ont mis en place une politique de l’arbre urbain visant à augmenter la canopée et à créer un réseau de promenades urbaines vertes à proximité des citoyens. Selon la Ville de Toronto, la stratégie la plus efficace pour augmenter la canopée est de préserver les arbres urbains existants.

Source :

Johanne Elsener, présidente
Courriel : jelsener@live.ca

Les 8 recommandations des experts de Québec Arbres visant à mieux protéger la santé des citoyens

  1. Hausser à au moins 40% l’indice moyen de canopée;
  2. Concevoir le plan détaillé des plantations d’arbres et de l’aménagement d’un réseau de promenades vertes accompagné du budget adéquat pour sa réalisation;
  3. Resserrer la règlementation afin de mieux protéger les arbres urbains existants;
  4. Hausser les amendes pour abattage illégal à un niveau dissuasif;
  5. Imposer des règles optimales de protection et d’entretien des arbres municipaux;
  6. Adopter un plan de lutte contre les changements climatiques intégrant l’enjeu de la forêt urbaine;
  7. Mettre en place un plan de promotion et d’éducation visant les citoyens et les professionnels de la construction, de l’aménagement et de la voirie;
  8. Collaborer avec les organismes ayant une expertise en santé publique et en aménagement durable du territoire.

Experts

Jean Bousquet
Professeur titulaire, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique, Université Laval

Suzanne Hardy
Auteure de Nos Champions, les arbres remarquables de la capitale

Isabelle Reny
Ingénieure forestière

Dr Pierre Gosselin
Personne ressource en santé publique

Complément

 

memoire-vision-de-l-arbre-Vision-de-la-protection-et-de-la-mise-en-valeur-de-la-foret-urbaine

urban-forest-toronto

place-aux-arbres-quebec

planete-coeur-reeves

 

Photographie par Guillaume Simard