La Vision de la protection et de la mise en valeur de la forêt urbaine de la ville de Québec commenté par Johanne Elsener

Voici le lien vers l’entrevue complète à propos de la “Vision de la protection et de la mise en valeur de la forêt urbaine de la ville de Québec“.

On y retrouve Johanne Elsener, Suzanne Hardy (http://enracinart.org) et le Dr. Pierre Gosselin.

MISE À JOUR QUÉBEC MAtv – Vidéo: MISE À JOUR QUÉBEC | ÉMISSION DU 25-02-16 Québec – Mes émissions | MAtv.ca

matv-entrevue-johanne-elsener

http://matv.ca/quebec/mes-emissions/mise-a-jour-quebec/videos/4760877858001

Bravo à vous tous pour vos explications au grand public afin de les sensibiliser à l’importance de ces arbres matures si importants lors des périodes de chaleur intense…

Appui du conseil de quartier de Saint-Sacrement aux 8 recommandations de Québec Arbres visant à protéger la santé des citoyens

Bonjour Mme Elsener,

Merci pour votre courriel. Le conseil de quartier de Saint-Sacrement vient d’adopter une résolution et un mémoire en réaction au document de la Ville de Québec intitulé : « Place aux arbres. Vision de la protection et de la mise en valeur de la forêt urbaine 2015-2025 », Nous constatons, avec intérêt, que certaines des propositions contenues dans votre mémoire rejoignent celles du conseil.

Nous souhaitons la contribution de Québec Arbres sur la problématique de la forêt urbaine dans le secteur du Pôle Urbain Belvédère. Nous vous invitons donc à participer activement dans le Programme Particulier d’Urbanisme (PPU) en cours du Pôle Urbain Belvédère qui fera l’objet d’une présentation aux citoyens de Montcalm, Sillery et St-Sacrement dans les prochains mois. La conservation des grandes allées d’arbres matures et ceux de la Côte Sainte-Geneviève est primordial dans les développements à venir.

Trouvez en pièce jointe le mémoire adopté par le Conseil de Quartier St-Sacrement discuté plus-haut, ainsi qu’annexé à la lettre jointe, l’extrait de Procès-Verbal du Conseil de Quartier St-Sacrement concernant la forêt urbaine.

Cordiales salutations,

Conseil de Quartier St-Sacrement

 

Québec Arbres émet 8 recommandations pour mieux protéger la santé des citoyens

Communiqué de presse – Pour diffusion immédiate

Vision de l’arbre de la Ville de Québec

Québec, le 5 février 2016 – Pour mieux protéger la santé des citoyens, Québec Arbres a transmis à la Ville de Québec huit recommandations faites par ses experts dans le cadre du sondage sur la Vision de l’arbre (mémoire intégral). Parmi celles-ci, on retrouve une hausse de l’objectif de canopée à 40%, un resserrement de la règlementation municipale, une cartographie détaillée des futures plantations et promenades urbaines vertes, l’octroi d’un financement adéquat et l’éducation des professionnels de la construction, de l’aménagement et de la voirie.

Rappelons que la pollution atmosphérique à Québec est responsable de plus de 300 décès prématurés par an et de plus de 500 000 jours de symptômes respiratoires aigus par an dans la communauté urbaine de Québec. De nombreuses études scientifiques ont démontré qu’en captant les polluants atmosphériques, les arbres urbains protègent les citoyens contre les maladies cardiovasculaires et les problèmes respiratoires.

Depuis la publication de ces études scientifiques, plusieurs villes à travers le monde ont mis en place une politique de l’arbre urbain visant à augmenter la canopée et à créer un réseau de promenades urbaines vertes à proximité des citoyens. Selon la Ville de Toronto, la stratégie la plus efficace pour augmenter la canopée est de préserver les arbres urbains existants.

Source :

Johanne Elsener, présidente
Courriel : jelsener@live.ca

Les 8 recommandations des experts de Québec Arbres visant à mieux protéger la santé des citoyens

  1. Hausser à au moins 40% l’indice moyen de canopée;
  2. Concevoir le plan détaillé des plantations d’arbres et de l’aménagement d’un réseau de promenades vertes accompagné du budget adéquat pour sa réalisation;
  3. Resserrer la règlementation afin de mieux protéger les arbres urbains existants;
  4. Hausser les amendes pour abattage illégal à un niveau dissuasif;
  5. Imposer des règles optimales de protection et d’entretien des arbres municipaux;
  6. Adopter un plan de lutte contre les changements climatiques intégrant l’enjeu de la forêt urbaine;
  7. Mettre en place un plan de promotion et d’éducation visant les citoyens et les professionnels de la construction, de l’aménagement et de la voirie;
  8. Collaborer avec les organismes ayant une expertise en santé publique et en aménagement durable du territoire.

Experts

Jean Bousquet
Professeur titulaire, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique, Université Laval

Suzanne Hardy
Auteure de Nos Champions, les arbres remarquables de la capitale

Isabelle Reny
Ingénieure forestière

Dr Pierre Gosselin
Personne ressource en santé publique

Complément

 

memoire-vision-de-l-arbre-Vision-de-la-protection-et-de-la-mise-en-valeur-de-la-foret-urbaine

urban-forest-toronto

place-aux-arbres-quebec

planete-coeur-reeves

 

Photographie par Guillaume Simard

 

Johanne Elsener de Québec Arbre se prononce sur la Vision de la protection et de la mise en valeur de la forêt urbaine de la Ville de Québec

Mme Elsener salue l’initiative. Par contre, elle aimerait bien que l’objectif de la couverture végétale (canopée) établie à 35% soit plus audacieux à l’image de Toronto. Cette dernière a fixé son objectif de couverture végétale à 45%.

Interview à Radio-Canada

Lors de l’émission Les Coulisses de « À la semaine prochaine! » Mme Elsener se prononce sur la Vision de la protection et de la mise en valeur de la forêt urbaine de la Ville de Québec . Son intervention débute à 17 h 24 (1 h 32 : 32) lors de l’émission du 4 décembre 2015. Suivre l’hyperlien afin d’y accéder.

 

Sondage à compléter

Nous vous invitons à compléter le sondage de la Ville de Québec avant le 29 janvier 2016 afin de donner votre avis sur sa vision.

Circuit des boisés de la Pointe-de-Sainte-Foy

Quand : le dimanche 15 novembre 2015
Départ : 10 h 00
Rendez-vous : au Parc Provancher, 4170 rue Michel-Hervé, Cap-Rouge
Coût : Gratuit
Prévoir : lunch, caméra, bottes et imperméable, s’il y a lieu. Carte du RTC ou monnaie, pour le retour en autobus du circuit de l’après-midi.
Notez que les sentiers ne sont pas tous entretenus.

Pour information supplémentaire, contactez M. Claude Bernier au 418 683-1409.

 

Afficher l’encart complet (PDF 5Mo)

 

CARACTÉRISATION DES PAYSAGES DU CHEMIN SAINT-LOUIS

RAPPORT FINAL DE LA CARACTÉRISATION DES PAYSAGES

OBJECTIFS DE L’ÉTUDE

La Ville de Québec désire, avec la réalisation de cette étude, se doter d’un outil d’aide de prise à la décision pour la protection, le développement et la mise en valeur du secteur du chemin Saint-Louis et de ses abords. Cette volonté prend la forme d’une étude du paysage et d’un inventaire des perspectives visuelles qui permettront de compléter le corpus de connaissances portant sur l’ensemble du parcours du chemin Saint-Louis. Il vise à orienter la Ville, et plus spécifiquement l’arondissement de Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge, dans l’élaboration d’une vision cohérente de développement.

Rapport complet à télécharger

pdf-download CARACTÉRISATION DES PAYSAGES DU CHEMIN SAINT-LOUIS – 2012 (27 Mo)

classification-boises-et-arbres-patrimoniaux--chemin-st-louis-quebec

Québec Arbres presse la Ville de Québec d’adopter une Politique de l’arbre

logo-quebec-arbres

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Québec, le 2 mai 2015 — Québec Arbres presse la ville de Québec de se soucier de la santé de ses citoyens en adoptant rapidement une Politique de l’arbre à l’instar de Montréal, Lévis, Brossard, Mont-Royal, Trois-Rivières, St-Lambert, Mont-St-Hilaire, Terrebonne, Sherbrooke, St-Jean sur Richelieu, Gatineau, Toronto, Vancouver et autres villes à l’échelle mondiale. Rappelons que la Ville de Québec n’a toujours pas adopté une Politique de l’arbre malgré la promesse d’un plan d’action faite par le maire de Québec le 16 septembre 2014.

« Ce dossier est en effet une question de santé publique », soutient Johanne Elsener, présidente de Québec Arbres. « De nombreuses études en médecine démontrent les bienfaits de la présence d’arbres urbains pour la santé de la population, notamment pour les maladies cardiovasculaires, les pathologies pulmonaires, le déficit d’attention chez l’enfant, le stress et la dépression. Ce sont des maladies qui affectent une grande partie de la population et qui coûtent très cher à notre société. »

L’analyse de données récentes reçues de la Ville de Québec par accès à l’information indique qu’il y a, en moyenne, pas loin de 2 arbres abattus par permis délivré. Ainsi, en 2013, 3 156 permis ont été délivrés pour 5 401 arbres abattus alors que la Ville n’a planté ou distribué que 4 761 arbres ou arbustes. Le chiffre tombe à 1 164 arbres si on ne comptabilise que les arbres de plus de 20 m à maturité plantés ou distribués par la Ville en 2013. Quand on compare l’effort de plantation en termes d’arbres plantés par km2 par, la Ville de Québec avec 10 arbres/km2/an arrive loin derrière des villes comme Montréal (82 arbres/km2/an) ou New York (126 arbres/km2/an).

« Pour compenser immédiatement l’effet bénéfique sur la qualité de l’air qu’avaient ces 5 401 arbres matures abattus, il faudrait, selon l’Institut national de santé publique du Québec, planter 50 jeunes arbres par arbre mature abattu, soit 270 050 jeunes arbres! », explique Johanne Elsener. « Peu de gens le savent, mais à Québec, la pollution atmosphérique tue prématurément. Plus de 300 décès prématurés sont causés par année par la pollution atmosphérique à Québec, soit 6 fois plus que le nombre d’accidents routiers mortels par an enregistrés dans la région de la Capitale nationale. »

Source

  • Johanne Elsener, Québec Arbres

Références :